Un sourcier présent sur l'Hérault, le Gard, et l'Aude

Le sourcier et sa sensibilité magnétique

Qu'est-ce qu'un sourcier ?

Un sourcier est une personne qui a une sensibilité magnétique qui lui permet de ressentir les perturbations du champ magnétique terrestre provoquées par l'eau qui circule sous terre.

 

En effet, par sa conductivité et son frottement sur les parois, elle induit une différence de potentiel magnétique qui se ressent si on a une prédisposition au magnétisme. D'ailleurs, les sourciers sont souvent magnétiseurs, guérisseurs ou rebouteux. De nos jours, avec une formation en géobiologie, on est en capacité à trouver de l'eau. Si en plus on utilise les cartes des hydrogéologues et celles du BRGM, la sourcellerie devient de plus en plus efficace.

 

Le sourcier utilise donc son corps, qui perçoit les ondes magnétiques de quelques natures qu'elles soient, pour détecter la présence de l'eau. Pour mieux mettre en évidence ce que le corps perçoit, il utilise le matériel du sourcier que sont le pendule ou les baguettes de radiesthésie. Pendule et baguettes peuvent être de formes et de matières différentes.

 

Le pendule de sourcier est souvent en métal et en pointe pour pouvoir lire les indications des abaques utilisés. Mais il peut être en bois ou en pierre.

 

Les baguettes parallèles sont en métal, le plus souvent en cuivre ou en laiton même si un simple fil de fer fait l'affaire. On les tient devant soi à l'horizontale et parallèle. Dès que l'on arrive à l'aplomb de l'eau souterraine, elles se croisent ou s'écartent en fonction de la convention mentale de travail.

 

Les baguettes en Y sont traditionnellement en noisetier (ou Coudrier) même si les autres essences de bois donnent les même résultats à quelques variantes de souplesse et de résistance à la torsion. On trouve maintenant des baguettes Y de sourcier en synthétique. Leur avantage est qu'elles ne se brisent pas sous la torsion et ne subissent pas les aléas du bois qui sèchent. La baguette Y se tient à 2 mains en lui imprimant une tension qui la met en équilibre instable. Ce qui fait qu'elle plonge vers le sol ou remonte vers le ciel dès que l'on arrive à l'aplomb de l'eau.

 

Certains utilisent l'antenne de Lecher qui est un système en tension comme la baguette en Y, mais utilisant un curseur sur une règle graduée, permettant de "se caler" sur la fréquence de l'objet de notre recherche.

Au Maghreb, il existe une technique qui consiste à poser un œuf frais dans la paume de la main. Dès que l'on arrive à l'aplomb de l'eau, le liquide à l'intérieur de l'œuf bouge, donnant une secousse comme une vague interne (j'ai essayé : c'est bluffant !)

 

Mais que cela soit baguette en Y bois ou synthétique, baguettes parallèles laiton ou cuivre, pendule de sourcier ou autre, l'important est la convention mentale et la capacité de visualisation qui feront la différence.

Le sourcier à la recherche d'eau souterraine
forages en action

Quand doit on faire appel à un sourcier ?

On appelle un sourcier dès qu'une recherche d'eau souterraine s'impose. Cela peut être pour retrouver une source tarie ou un puits sec ou bouché, une veinule d'eau qui provoque des remontées capillaires dans les murs... Mais c'est surtout pour faire un forage, que cela soit un forage domestique pour particulier pour arrosage et remplissage piscine ou un forage agricole pour irrigation maraîchère ou viticole,  qu'on recherche un sourcier. 

Comment trouver un sourcier ?

Souvent sur internet en tapant : sourcier Hérault, sourcier Gard, sourcier Aude, sourcier Languedoc, sourcier professionnel, car beaucoup ne le sont pas. Mais on ne sait pas sur qui on tombe... Est-il compétent ou pas ? 

 

Dans mon cas, je suis déclaré en tant que sourcier professionnel et ce sont surtout les sociétés de forage avec qui j'ai l'habitude de travailler qui donnent mes coordonnées.

Comment se passe une recherche d'eau ?

Chercher de l'eau avec baguette va permettre de trouver l'emplacement de l'eau. Pour ce faire, le sourcier va arpenter le terrain ou parcourir la périmétrie du terrain. Il va matérialiser les limites de l'eau souterraine et déterminer la profondeur pour savoir si on est sur un forage proche ou profond, sur une veine ou sur une nappe phréatique. Ensuite il va chercher le meilleur point de forage en tenant compte de la profondeur de l'eau souterraine, du débit, de la réglementation sur les distances de forages, des distances de sécurité pour le travail du foreur, des accès pour les machines que ce soit foreuse ou compresseur et des préférences du client en dernier lieu. Car c'est l'eau qui commande !

 

Toutes les informations de présence, de profondeur, de débit sont données à titre indicatif. Elles sont fonctions du ressenti des perturbations magnétiques et leurs précisions dépendent de la nature du sous-sol qui peut générer des interférences. Aucune garantie n'est assurée.

 

 

Je travaille avec plusieurs foreurs sur un territoire qui comprend le Gard, l'Hérault, l'Aude et le sud Aveyron.

 

Un forage n'est pas un acte anodin dénué de risques. Je vous enjoins de vous rendre à la 42'40" de cette vidéo :